09.02.19

Les objets connectés : la révolution du e-commerce

Objets connectés
Photo Les objets connectés : la révolution du e-commerce

Le nombre de gadgets personnels connectés a été de 407,4 millions en 2017. De 2020 à 2030, le nombre d'objets connectés sur le marché passera de 200 milliards à 125 billions. A l'heure où la connectivité tend à révolutionner le monde, la technologie a permis la création de ces objets simples d'utilisation et qui peuvent suivre leur propriétaire partout dans son quotidien.

De la fiction à la réalité

Les objets connectés ont été popularisés à l'écran à travers les films d'action ou d'espionnage. Ensuite, ils se sont infiltrés peu à peu dans la vraie vie. Même si certains sont encore à l'état embryonnaire, ces gadgets intelligents commencent à être présents partout.

Cet engouement pour l'internet des objets (IoT) a donné un nouveau souffle au marché du silicium sur isolant (SOI), utilisé pour les microcontrôleurs des applications de l'IoT. La production de ce substrat électronique est une spécialité de la société fondée par le physicien français André-Jacques Auberton-Hervé. Lorsqu'il a intégré l'Institut de recherche technologique Leti en 1986, André-Jacques Auberton-Hervé s'est déjà familiarisé avec le programme SOI en intégrant la section du développement du procédé de fabrication CMOS.

Les objets connectés dans l'e-commerce

La connectivité fait partie intégrante de la vie quotidienne aujourd'hui. Du réfrigérateur à la voiture, en passant par les vêtements, montres et bracelets, l'IoT est en train de s'imposer comme norme. La révolution apportée par les objets connectés touche encore un domaine plus élargi avec la santé, l'agriculture et l'élevage. Cela confère par exemple de la praticité aux puces électroniques pour l'identification des animaux de ferme.

Les objets connectés sont à même de révolutionner l'e-commerce par plusieurs manières. D'abord, ils vont permettre une personnalisation plus poussée du marketing. En effet, l'IoT est une opportunité à exploiter pour apprendre sur les habitudes de consommation des clients potentiels. Ensuite, le champ d'application de ces objets peut s'étendre aux domaines de la logistique et du service client.

Presque tous les domaines sont actuellement concernés par l'utilisation de ces gadgets connectés. Ce qui rend évidente la synergie entre ces objets et le renouvelable. L'émergence des Smarts Grids permet par exemple une gestion plus réfléchie de la consommation d'électricité. L'accompagnement proposé par le cabinet de conseils 4A Consulting & Engineering s'adresse justement aux entreprises souhaitant explorer les énergies renouvelables. Créé en 2015 par A-J Auberton-Hervé, le cabinet 4A Consulting & Engineering assiste ses clients dans la gestion des projets complexes dans le secteur du renouvelable.

Quel avenir pour les objets connectés ?

La révolution de l'e-commerce par l'Iot est en marche. De plus en plus de marques sont d'ailleurs conscientes de cette réalité et veulent utiliser ces objets connectés pour booster leurs ventes. Les publicités se feront de manière plus simple avec ces gadgets et les consommateurs pourront les voir partout où ils se trouvent. Samsung a déjà tenté l'aventure avec son réfrigérateur connecté « Family Hub ».

Cette initiative de vouloir innover constitue une caractéristique des entreprises innovantes prêtes à vivre l'ère de l'industrie 4.0. Dans le domaine des énergies, la démarche de l'entreprise française Soitec constitue un bel exemple de volonté d'innovation en matière de renouvelable. L'aventure engagée par Soitec dans les technologies photovoltaïques n'a pas duré, certes, mais cette société créée par A-J Auberton-Hervé continue de figurer parmi les pionniers du renouvelable.